News du 11 août 

Moose creek to Dawson city162 km / 780m de dénivelé / 9h10 sur la selle

Terrible journée. 

Entre Moose creek et Dawson il n’y a rien de rien. Je recherche des infos dans les diverses pages arrachées du « Milepost » la bible de l’Alaska avec les miles en détails ! 

Je lis qu’a 118km à la jonction de la route « dempster » (un autre projet cette route aussi) il y a une station service et des endroits pour planter sa tente ce qui veut surtout dire de l’eau ! Capital ! 

Bon…ça fait encore une longue journée mais je me dis que la suivante sera courte pour arriver à Dawson. 

Je passe une nuit moyenne, me réveille fatiguée avec un mal de tête. 

Ça ne me surprend pas. 

La fatigue s’accumule. 

Les étapes sont importantes depuis mon départ mais pour l’instant c’est le terrain qui donne un peu son rythme. 

S’adapter et gérer, autant que possible, l’imprévu tout en connaissant ses limites. 

Je me lève pour aller chercher ma sacoche de nourriture à 30m et retour sous ma tente pour un petit déjeuner « au lit »

Le ciel est nuageux, il ne fait pas froid, juste frais. 

6h40 je suis en route, au premier coup de pédale je sais que cette journée va être terrible … je n’ai pas de jus, je suis fatiguée, les montées à 7% me semblent être du 12%. 

Et la journée commence par une longue montée de près de 800m de dénivelé… certaines portions sont raides sinon ça va, mais que c’est long long long et des lignes droites à perte de vue avec des montées qui se dessinent au loin comme des véritables murs mais une fois dedans ça va…

Tout au mental today…

Quelques kilomètres après mon départ, un camion ralenti, ouvre sa fenêtre et me tend une petite bouteille d’eau en me disant « have good day and take care ». 

Ça me touche. 

Et sa précieuse bouteille d’eau me permettra de garder l’eau trouble que je transporte (même filtrée) pour la fin…

Une belle rencontre avec un superbe loup noir vient égayer ma journée et sublimer mon bike trip. C’est plutôt rare de voir des loups en libertés et des loups noirs encore plus. 

J’essaie de me distraire en trouvant des pensées et des réflexions dans lesquels me réfugier, ça marche un moment mais la réalité reprend vite le dessus. 

Pour m’aider, je me programme une première pause de 10 minutes dans 3h puis une autre 3h après, etc. Ça me permet de focaliser non pas sur la journée mais sur une échéance plus courte et au final la journée se passe…

Les pauses, je me pose assise parterre, les jambes croisées et le regard au loin, pas de pensées particulières, j’essaie de détendre mon dos et mon cou, mes avant bras, mes mains et mes jambes, de me vider la tête sans penser, je ferme les yeux, je respire, je me ressource avant de remonter en selle pour 3h. 

À 100km, je me dis plus que 18km mais qu’ils sont longs ces kilomètres…

Le vent souffle, il y a des gros nuages bien sombres. 

Et puis la descente, l’air se réchauffe, je longe la rivière donc possibilité d’avoir de l’eau, le cerveau enregistre l’info, au cas où, je repère les éventuels lieux de bivouaques possibles, il n’y en a pas beaucoup. 

Enfin j’arrive à la jonction de la Dempster et à la station service qui n’est plus en service…pour résumer il n’y a rien ! 

Je suis dépitée mais pas surprise, je me pare à toutes les éventualités, celles-ci en faisait partie. Il reste 40 km jusqu’à Dawson. 

Très dur dans la tête. 

40km c’est long. 

À 20km il y a un camping. 

Je me fixe cet objectif et je verrais ce que je fais au camping. 

Je prend un gel « miracle » que j’ai emporté comme trousse de secours « in case of emergency » (j’en ai emporté trois au total) pour m’aider à arriver au bout de ces kilomètres. Effet placebo ou non ça m’aide. 

Arrivée au camping… Je me dis plus que 20km…je m’encourage à poursuivre jusqu’à Dawson. Je vais m’autoriser le confort d’un lit. Il faut tenir le budget et le lit est un luxe. 

La route se transforme parfois sur plusieurs kilomètres (il y a des travaux) en piste terreuse avec du gravier. L’horreur pour rouler mais encore plus l’horreur lorsque ces abrutis de conducteurs me doublent à fond la caisse en me postillonnant les graviers tout en me faisant disparaître dans un nuage de terre et de poussière qui s’incruste partout. Vraiment pas cool mais il y a aussi ceux qui font attention, ralentissent en vous doublant avec en prime un sourire et un petit geste de la main. 

Dawson city ! La voilà enfin, me voilà enfin ! 

Mon cerveau n’est pas encore re branché sur le passer minier du village. Plus tard. 

Première chose trouver un endroit où dormir. 

Step 2: acheter quelques fruits et légumes. 

Step 3 : acheter une bouteille de vin ! 

Je trouve une petite chambrette avec sanitaires communs mais propres dans le village. Impeccable. 

Step 2 et 3 accompli avec succès. 

Ce bonheur d’arriver après une journée comme celle-ci je ne le connais qu’à travers l’effort… et l’effort vaut le coup. 

Vient ensuite le bonheur de la douche, je me décrasse, je vois les piqûres d’insectes divers, les marques de mon bronzage zébré de cycliste. 

En France je roulais avec une autre tenue alors maintenant l’ensemble du corps est un dégradé de bronzage et de marques. 

Après la douche un verre de vin bien mérité et ensuite 1km à pied (et ça fait du bien de marcher) pour aller manger dans un resto chinois ! J’ai envie de légumes et de riz. 

Je suis comblée et les portions sont copieuses. Je n’ai rien laissé 🙂

En choisissant de vivre ainsi (au sens large), je renonce à certaines choses pour vivre ça ! Ce n’est ni de la chance, ni un privilège mais un choix personnel avec les « pour » et les « contres ». 

Ma chance est d’être encore en bonne santé, sans handicaps et d’être née dans un pays développé et qui n’est pas en guerre. 

Retour dans ma chambrette, le Saloon est en face. C’est bruyant. Je mets des boules quies et je me glisse sous les draps en essayant de trouver une position qui ne réveille pas une douleur. 

Je vais m’octroyer une bonne journée de repos ce samedi et peut-être même une seconde car la suite va être dur dur dur….

La suite tout à l’heure. 

Katia

Une des lignes droites
Y’a pas photo 🙂
Une pause des pauses…
La chambrette après installation !

Publicités

6 réflexions sur “News du 11 août 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s