News du 21 août 

Delta Junction to Denali highway junction
137km / 1330m de dénivelé / 7h40 sur la selle

(totale : 1383 km)

(total : 12 320m+)

Une bonne journée bien galère ! 

Pour commencer, j’ai super bien dormi. Réveillée à 4h45, j’ai pris mon temps pour me préparer. 

6h30 départ. Nuageux. 

L’itinéraire est magnifique. Des petits lacs, des espaces immenses mais variés entre des buissons de myrtilles, des résineux, la toundra, les couleurs d’automne et au loin enfin des grandes montagnes ! Ça commence par une montée longue et régulière avec une sacrée ligne droite…on sait où l’on passe la prochaine heure :). Mon itinéraire longe le pipeline qui va de Valdez à l’extrême sud jusqu’à Deadhorse à l’extrême nord soit 800miles soit 1280km. Ce n’est pas si vilain dans ce paysage naturel…

Mon itinéraire croise deux moose ! Très beau, très élégant aussi…pas d’ours. Tant mieux. 

Je me dirige vers les gros nuages sombres… décidément on suit le même chemin ! Mais pas de pluie. Ma journée prend même un petit air de vacance avec le soleil un petit moment et les montagnes qui se dégagent partiellement. 

Selon les conditions, mon objectif du jour et de camper après l’isabel pass qui culmine à 1000m d’altitude à environ 105 km. 

Le soleil disparaît rapidement, le ciel se couvre franchement, le vent souffle régulièrement. 

Très chère Alaska…

Le temps change très très très vite ! 

Vu les conditions je me dis que l’objectif de camper après l’isabel pass n’est pas une bonne idée…mais faire encore une longue journée non plus…

Déjà arriver au pass et on verra ensuite. Je n’en vois pas le bout de ce col…son sommet n’est pas signalé non plus mais lorsque j’arrive à summit lake, je sais que le pass est derrière moi. Ça ne redescend pas vraiment. Ça continue par des longs plats. Je décide de m’arrêter dès que je vois un endroit à peu près correct et pas trop visible pour planter ma tente. J’en suis déjà à 1300m de dénivelé et 115km…ça fait beaucoup. 

Je ne vois pas vraiment d’endroit pour me poser. 

Au bout du lac je vois un champ plat, idéal pour poser ma tente mais il y a une vieille baraque habitée. Je décide de demander si je peux planter ma tente pour la nuit dans ce champ (bien éloigné de la baraque). Un barbu me dit que je serais beaucoup mieux installée si je continue sur 1 mile environ avec un emplacement protégé (car il pleut !!!). Ok. Surprise par ce qu’il me dit, je décide d’y aller…j’ai pourtant bien décortiqué la zone qui n’offre aucun confort mais bon, faisons confiance aux locaux…

bullshit ! (Pardon pour l’expression…) il m’a raconté un gros bobard le barbu pour pas que je plante ma tente dans son périmètre ! Du coup j’ai continué en pensant avoir mal compris les distances… nada, nothing, rien, son endroit n’existe pas ! Ce n’est pas cool. Je suis surprise. Je ne m’attendais pas à un coup pareil et encore moins voyageant seule, à vélo avec ce temps pourri. Finalement j’arrive à la jonction avec la piste de la Denali…je vois un panneau « denali lodge ». Je vais demander si je peux planter ma tente sous un arbre à l’abri de la pluie…les cyclistes qui campent, ce n’est pas le genre de la maison qui loue des luxueuses cabines … pas possible de planter ma tente…même à l’abri des regards. Bon….je remonte sur le vélo et je continue…je vois une grande plateforme en gravier avec la rivière à proximité pour avoir de l’eau. Fatiguée, trempée et lasse, je décide de me poser là. 

Évidement la tente est trempée. Les sardines casses dans ce sol dur. J’espère que le vent ne soufflera pas cette nuit. En enlevant les sacoches de mon vélo, je vois qu’une attache du support de ma sacoche est cassée et ça c’est très très embêtant. Après avoir monté ma tente, je rentre mes deux sacoches dedans, je vide celle qui est cassée et qui contient la nourriture. Elle est peut-être trop lourde et ça a cassé ?

Avec de la cordelette, je tente une réparation qui je l’espère va encore tenir pour cette dernière piste où elles vont être secouées!

Demain matin, je vais répartir habits et nourritures dans les deux sacoches afin de mieux équilibrer le poids et alléger celle qui ne contient que la nourriture. 

La météo de demain n’est pas terrible mais celle de mercredi est carrément mauvaise avec pas mal de pluie et ça c’est dur dur dans la tête !

Je vais en faire le maximum demain et ma fois je m’adapterai à ces conditions merdiques. 

À ma grande surprise j’ai encore du réseau ! Ce qui me permet de vous donner ces quelques nouvelles. À partir de demain par contre c’est certain qu’il n’y aura plus rien 🙂

Bon réveil 

Katia

Goodbye Mary…
Une vraie ligne droite !
Le pipeline
Un peu de soleil et des montagnes
Des nuages et des montagnes
Un peu avant l’isabel pass…il pleut
Campement un peu glauque…

5 réflexions sur “News du 21 août 

  1. Bonjour Katia !!! Quelle belle rencontre que celle de Mary, et quelle destinée, que avez si bien su traduire par votre écrit !!! Mais aussi quelle belle philosophie du voyage que je partage totalement !!! tant pis pour le barbu, il aura fait parti de votre voyage, mais c’est très certainement Mary qui restera dans vos souvenirs, en attendant d’autres rencontres !!! Quel parcours et surtout quelles conditions météo !!! Vous ne faites jamais référence à un quelconque incident mécanique ou crevaison !!! c’est parce que c’est secondaire ou vous n’avez rencontré aucun soucis de cet ordre jusqu’à maintenant ?
    *je n’avais pas remarqué qu’on pouvait se connecter par facebook, mais celui que vous appelez claude dans les messages précédents, et bien c’est moi !! Avec vous par la pensée et les émotions partagées, bon courage pour la suite !!!

    J'aime

    1. Alors merci Jean Noël qui n’est pas Claude 🙂 merci pour le petit message bien sympathique. Effectivement…pas de soucis mécaniques ni de crevaison. J’ai des pneus Top, certes un peu lourd mais zéro crevaison…et j’ai un moyeux rohloff sur mon vélo ce qui m’enlève le souci d’un derailleur qui casse, des réglages de vitesse, etc …, je n’ai pas de chaîne mais une courroie donc je supprime également le souci de la chaîne qui casse et qui déraille ! J’ai un super vélo, c’est du titane ce qu’il y a de plus solide. Je suis vraiment contente et en confiance avec mon matériel. Ça fait maintenant 7 ans que je roule avec et zéro problème ! Ce n’est pas du luxe dans ce genre d’aventure . Je bani le light sur les pneus et autre équipement du vélo. Je choisis du solide et fiable. Juste un souci avec une sacoche qui a perdu une pièce à un endroit car peut-être un peu trop chargée.
      A bientôt et belle journée

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s