News du 25 août 

Cantwell to Healy
70km / 400 de dénivelé / 3h20 sur la selle

(totale : 1678 km)

(total : 14 850m+)

Très mal et peu dormi, dommage car le petit lit avec des draps en flanelle imprimés de petits ours 🙂 était bien confortable et douillet. 
Plus rien pour le petit déjeuner donc j’ai mangé des noodles…des ramen….ben ça passe quand même mal le matin…

Avec mes mains j’ai frotté la bonne couche de terre sur mon vélo et mes sacoches. J’ai demandé à une autre gentille dame du camping si je pouvais utiliser le tuyau d’arrosage pour rincer le vélo. 

Pas possible…pas le droit de laver quoi que ce soit dans le camping…pourtant c’est de la terre qui retourne à la terre…

Elle est gênée de me dire non…elle me propose un seau, que j’accepte, que je remplis d’eau devant elle puis je sors pour rincer un peu mon vélo…gênée encore, elle sort de son « office » pour me dire que je n’ai pas le droit de laver mon vélo. Je me dis, ben pourquoi elle m’a donné un seau !?! Que j’ai remplis devant elle !?!?. 

Je lui demande si ça lui va si je sors de son camping pour terminer…elle me chuchote « you can’t » j’y vais quand même. Il reste quasiment rien d’eau. En fait je pense qu’un des clients du camping à du lui rapporter que je nettoyais mon vélo dans le camping malgré la consigne…

Départ tranquille vers 9h pour un caffe latte au petit coffee shop qui est au sud, je prends aussi un scone…(une sorte de gros sablé) un peu trop gras, il m’est resté un moment sur l’estomac celui-là…

Et ensuite je me mets finalement en route pour cette courte étape de 70km. 

J’enfile systématiquement ma tenue de pluie ! 

Le ciel est sombre, bien menaçant. Le vent se lève, ça souffle fort mais pour une fois, en ma faveur…de travers où de dos. Not to bad !

Pour la première fois depuis le début de mon bike trip, je suis confrontée à la circulation, je me trouve sur un axe important puisque c’est celui qui conduit au parc national du Denali et nous sommes vendredi donc en week-end…pas facile non plus de retrouver la civilisation 🙂

Je me sens un peu comme dans « un indien dans la ville », un peu désorientée par la circulation, par la société de consommation aux portes du Denali…je traverse une sorte de « gifts village » avec des villages lodging, Denali tours, Denali rafting tours, flights Denali tours, gifts shops, gifts shops, gifts shops, Denali views, Denali guided tours, les bus s’arrêtent, libèrent leurs chargement en quête de consommation, de gifts shops, de photos « without views » (vu les nuages), puis rechargent la cargaison pour le next stop…

J’ai prévu de rejoindre Fairbanks en mode très cool car je dois reconnecter et ça c’est aussi une épreuve en soi. 

Je vais passer d’un rythme de plusieurs heures à vélo, dans l’effort avec des pensées assez primaires : rouler, boire, dormir, manger, rouler, boire dormir manger et ainsi de suite….

J’ai aussi créé beaucoup d’endorphines… à Fairbanks je vais passer de l’action à l’inaction. C’est très brutal. Il va y avoir un grand, un immense vide…

Je m’y prépare au mieux en faisant des étapes qui me permettent de déconnecter pour reconnecter en cassant mes habitudes et mon rythme. 

Le matin je démarre plus tard, ce n’est d’ailleurs pas facile, en retrouvant la circulation et la consommation je rebranche le cerveau, je referme doucement, mais jamais complètement, la parenthèse… 

Je pense aux diverses tâches à accomplir à Fairbanks à commencer par trouver un carton pour mon vélo car à priori les compagnies aériennes de l’aéroport n’en vendent plus, puis des protections pour emballer mon vélo ! Laver mes vêtements pour le retour dans l’avion…etc, Une fois ces diverses choses accomplies, je louerais peut-être un break dans lequel je puisse dormir au sec et éloignée de la civilisation. 

Lorsque j’arrive à l’embranchement qui mène à l’entrée du parc du Denali , je me dis que je pourrais aller jusqu’au centre d’information du parc mais après 500m je fais demi-tour…il y a trop de monde…

Retour sur la highway en direction de Healy… 

Depuis mon départ de Cantwell le paysage devient progressivement de moins en moins beau ce qui renforce la beauté des paysages que j’ai traversé malgré les conditions. 

Ma préparation a été longue mais j’ai tracé un itinéraire « sans fautes », qui monte en puissance d’étapes en étapes pour graduellement redescendre au point zéro. 

Pas de regret pour la Dalton highway…j’ai surveillé les prédictions des « anciens »…neige, froid et vent pour toute la semaine sur la Dalton… early fall 😉

3h plus tard arrivée à Healy….je reconnecte little by little…dans le genre glauque, pète moral, déprimant c’est pas mal 🙂
Première réaction en arrivant : je me barre d’ici !

Puis le dialogue avec moi-même commence….nan, tu restes ici ! Il n’y a rien avant 90km et il est probable que ce soit pire qu’ici et tu ne vas pas reconnecter en te faisant une journée à 160km…

Ok. Je reste ici…je plante ma tente sans grande conviction…je paye 16$, la douche est à 4,5$, pas de douche, de toute façon demain je vais suer, je me suis douchée hier, je suis seule donc je ne dérange personne et je ne sens pas mauvais :))) (ok c’est moi qui le dit mais je le pense vraiment !)

Je suis effarée par les prix ! 7$ le paquet de coockie…9$ un sandwich, 7$ un paquet de céréale, ça fait mal…il y a un food trucks Thai à côté de l’épicerie qui fait office de snack, d’enregistrement au camping et de station service…

Une fois la tente plantée je me prends un curry à 12$ au food truck que je viens manger sur une table de l’épicerie puis je prends un café, j’écris ma news de cet endroit, en face des donuts ! 

je passe l’après midi ici tout en assistant aux allers et venues des touristes et des paumés. intéressant ! À côté de ce lieu improbable une sorte de brewery / resto branchée avec la réplique du magic bus…je pousse la porte pour aller voir dedans, musique branchée à fond et hormis une table de 3 personnes, il n’y a personne ! J’irai peut-être dîner la ce soir car si je rachète un cartouche de gaz à 12$ pour mon réchaud et un truc à manger ça me revient à un plat au resto avec de la musique :))) on verra ! 

Bon, il ne pleut pas, il y a un vent d’enfer, des nuages énormes et même un peu de soleil ! 

J’avais imaginé une journée de repos ici après la Denali mais la c’est pas possible, donc départ pour Nenana demain à 90km…ça va être la surprise à l’arrivée…

Healy, 1000 habitants (je ne sais où ils sont) Nenana 370 habitants ! 

J’adore la confrontation entre l’imaginaire et la réalité, ça me fait sourire voir rire…et j’adore même si l’endroit est déprimant ! Le mot « voyage » retrouve son étymologie. 

Si les prévisions météos sont justes, demain ce sera de la pluie au programme. 

J’ai vu le départ de la Stampede road, je ne vais peut-être pas faire le détour …

Bon réveil !

Katia

Un detail des gifts shops mais vraiment un détail
Juste une photo
Le petit déjeuner…dur dur les ramen le matin

La news en face des donut’s
Prévisions météo sur la Dalton…
La réplique du magic bus !
Arrivée à Healy 🙂

Publicités

3 réflexions sur “News du 25 août 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s